Le mag de l'actu musicale sélectionnée par Dandy Crush

Musiques en Berne

Catégorie : Actualités Musiques Actuelles

Triste édito de la semaine, pour cette fin d’année.

La musique c’est un peu comme la mode, l’hiver se prépare en été, et vice versa. Alors, en décortiquant les premières papillotes, on planchait déjà sur les festivals d’été sur scenes-locales. Et un des premiers, un des rares seuls gratuits avec une telle ampleur et une telle programmation et qui fait la part belle à la scène locale (toute l’année d’ailleurs). C’est Musiques En Stock (Cluses - Haute Savoie).

Un mail frappe à la porte. Tiens le père Noel, déjà ?!  Mais il est noir de suie. Oiseau de mauvais augure ?

Pourtant nous avons toute l’année été sages comme des images. On a fait de la musique, des liens entre les gens, on a bu que deux verres avant de reprendre la route, on a pas fait d’attentat, on a mangé 5 fruits et légumes par jour, on a pas fait de détournement de fond, on n’a pas fumé le soir car fumer nuit…

En plus on a perdu David Bowie, Prince, Léonard Cohen , Bashung n’est pas revenu, Joe Strummer non plus, Renaud a embrassé un flic… On a payé cher cette année !

Bref, qu’il entre ce père noël plein de suie. Assieds toi, garde tes bottes… « T’a pas ta hotte ? » Y’a une larme qui coule dans sa bière de Noël : 

" Pas d’édition de Musiques En Stock, cette année ! Pataras, Macadam, tout s’écroule…  "

Tristesse,  Colère, Espoir… Comprendre, que faire… Nos oreilles orphelines pour qui sonnent le glas. Nous offrons la tribune aux organisateurs, on tend la perche à Christian Lacroix qui nous répond par Macadam...

Dandy Crush. 

 

De tout temps la musique et les chansons ont été les vecteurs les plus importants pour créer et maintenir un lien social entre les gens, les pays, les peuples.

Elle a bien sûr  également le rôle de divertir, d'aider à faire passer les sales moments et de marquer les événements heureux qui lui sont reliés.

La musique a ce pouvoir magique de rassembler.

 

"Parce que ce festival est un formidable lien social et culturel, il fait vivre la musique pour tous" (Valentine . Thyez. le 18/12/2016).

 

À la création de Musiques En Stock en 2001, l'idée première a été de construire un événement qui rassemblerait toute une population en prenant comme ciment la musique.

Le festival devait obligatoirement se dérouler en zone urbaine, la musique devant venir aux oreilles des gens leur criant de sortir de leurs logis pour prouver que la vie ça se passe dehors au contact des autres.

Pour cela, il fallait que le festival soit accessible à tous, des plus aisés aux plus démunis, des plus jeunes aux plus vieux.

La gratuité du festival a donc été décidée, la ville resterait ouverte, donnant l'accès à tout le monde, aussi bien aux Clusiens qu'aux gens venant de l'extérieur

Musiques En Stock serait le lien social tant attendu permettant de donner une image accueillante à notre ville et notre vallée.

 

Ce festival n'aurait jamais pu perdurer, même exister, sans la participation active des centaines de bénévoles et acteurs qui durant toutes ces années ont œuvré dans la bonne humeur et avec passion.

Ce n'était plus le festival mais leur festival.

Le public a vite compris lui aussi ce que représentait cette manifestation, se l'appropriant tout naturellement.

Musiques en Stock en quelques années était devenu une famille, une famille qui maintenant se rassemblerait une fois par an à Cluses et fêterait dignement ses retrouvailles en profitant largement de la musique.

 

Depuis le début, nous avons pris le pari de présenter des artistes qui, pour la plupart, étaient inconnus du grand public mais qui pour nous, semblaient être des valeurs importantes pour le paysage musical à venir.

Nous allions y mêler des artistes dont la notoriété était plus grande ou dont la carrière avait été importante tant au niveau création qu'au niveau influence pour les autres artistes, à l'image du MC5 ou autres Stranglers.

Le pari a été gagné, et très rapidement nous nous sommes rendu compte que le ciment qui unissait tout le monde et qui faisait venir les gens était la différence et la communion autours d’une même passion : la musique.

Qualité originalité et découverte pouvaient rimer avec gratuité et populaire.

Certaines personnes se sont données comme mission, on se demande pourquoi et dans quel but, de vouloir mettre une fin brutale à cette belle aventure humaine, culturelle et populaire.

À lire et à entendre les Clusiens et les habitants de la vallée de l'Arve, le public, les artistes, il est évident que cette décision ne fait pas l'unanimité, loin de là.

Les centaines de messages de soutien et de sympathie, les soutiens politiques, des festivals amis, les initiatives volontaires, l'appui de la presse régionale, nationale et internationale nous poussent et nous obligent à ne pas courber l'échine et à travailler énergiquement à la poursuite de cette belle aventure humaine.

Macadam …

Le lien de la pétition ici // Le facebook // Le Twitter

 

 

 

 

Scènes-locales vous conseille :

Votre annonce sur scènes-locales