Graine d'Ortie

Chanson Française

Annecy, Haute-Savoie, France

0 - 0 vote

notez cet artiste / ce groupe !

Biographie

Graine d'Ortie :

On n'est pas sérieux quand on quinze ans. Surtout pas. Quinze ans, hum, l'adolescence qui déconne, plein tube, parfois. La rage. Envie de crever. Crever l'abcès. Tu sais, quinze piges. Tu découvres que ce monde, eh bien, bon, c'est pas forcément ce qu'on t'avais raconté. Ou du moins ce que tu avais cru. L'histoire, c'est qu'il y a de sacrées embrouilles ici et là. QUE CA SENT PAS BON. Alors, il se passe quoi là ? Tu prends la plume, hasta la vista baby, c'est parti. La révolution commence par qui ? Par toi, évidemment. Du moins si tu en as. Ouais, si tu y crois.

La révolution, ça commence aussi par les anciens. Et je suis sérieux quand je dis ça. La sagesse, tu connais ? L'expérience... Clément pourrait te le raconter encore mieux que moi, comment son vieux squattait le piano et la guitare, comment il faisait chanter les mômes. Ce qu'ils crachaient ? Les poumons étaient pleins et remplis de Renaud, Brassens, Beatles...

Renaud, justement, tourne en boucle dans le walkman. "Mistral gagnant", et l'argot, et les gros mots, et le côté rebelle... L'anecdote veut d'ailleurs que haut comme trois pommes, dix piges maximum, voilà le gosse chantant "Mort les enfants" devant la famille au grand complet. Soir de Noël, premier show sur VHS... déjà une rock'n roll star ? La suite ? Pink Floyd, Janis Joplin, Led Zeppelin, King Crimson, Jethro Tull etc ... et tout le mouvement hippie qui en a découlé.Clément avoue aussi une sévère fascination à l'icone Venice Beach made in America, Jim Morrison. L'écorché poète ne laisse personne sur la route. Le roi Lézard les hypnotisera tous.

Puis les années adolescentes. Le son se veut plus puissant. Apprentissage du saxo également. Pourquoi le saxo ? "Parce que tous les autres jouaient du piano ou de la guitare. Il y en avait qu'un autre qui en jouait. C'était l'envie de se démarquer". En même temps quand tu grandis à Duingt, Haute-Savoie, 877 habitants, t'as intérêt à te trouver d'autres occupations.

L'adolescence, ce n'est évidemment pas que le saxo, hein. C'est aussi et surtout les feux de camp, les bières, les joints, les copains, la guitare -toujours dans le dos quand elle n’est pas sous les doigts-, les premières compos, le reggae et Nirvana. Les dreadlocks poussent jusqu'au cul, les rave party s'enchaînent et le premier groupe - CHPA : Communauté en Herbe Pour l'Anarchie -et la première asso voient le jour. Son nom : L'art est Nié avec au programme reggae, DJ électro et graffeurs.

Ainsi naît Graine d'Ortie. Pourquoi ce nom ? Ce sont les gamins de l'assistance, orphelins voleurs de marchés. C'est la mauvaise herbe, celle qui ne pousse pas forcément du bon côté du rail, entendez de la loi. L'expression date un peu. Mais elle reflète Clément corps et âme. ....ça saigne la vie rebelle. Ca coule l'ivresse. Elle prendra corps avec cette bande d'étudiants rencontrés aux hasards des rues et des festivals... : Samy, Polo, Vincent, Juliette, P’tit Chep, Pauline, Arthur et Féty. Première bouture encore bien maladroite sur scène, mais si passionnée. N'empêche, la jeunesse est débordante : le camion est la seconde maison, la première étant un immense entrepôt de 1000 m2 avec une quinzaine de locataires et leurs chiens qui vont avec. Squattage permanent, cela va s'en dire. Clément, lui, se nourrit maintenant de rock indé : des berru du soir au matin, la mano, les garçons bouchers, Oth et tous les autres...

Les rencontres, on y revient toujours : cette fois, c'est Jullian Bauduin, pianiste de son état, Myrtil Delattre puis Florent Tissot à batterie, Nicolas Trotoux et Cédric Bouvier à la basse : c'et la deuxième bouture, désormais un peu plus pro et qui donnera jour à ce qui est pour l'instant l'unique album du groupe : " L'effroi de l'âme".

Il y aura une troisième mouture : car les tensions sont des ruptures. 2014 , c'est Laurent Thomassin au clavier et Boris Lacombe à la batterie, le premier capté au conservatoire quelques années auparavant. Boris, lui, aura eu vent de la recherche de batteur via l'ETM -École des musiques actuelles et des technologies musicales -de Genève. Les textes ? Toujours cette révolte, prisonnière des cellules, cette rage qui se prose.... Ce qu'il raconte ? Des histoires, son histoire. Ses observations aussi, sa poésie. " On dit que je parle souvent de la mort alors qu'en fait je tente d'interpréter la vie" conclu t-il.

Interpréter la vie ? Vaste histoire. Ou blague ?

"La Vie n’est qu’un film ou chacun joue son premier rôle en une prise … sans répétition …"

Bref, on aura donc longtemps Clément Gesippe parmi nous.

Tant mieux.

Pascal Pacaly

En bref

Dernier titre

Piste 07

Dernier média

Contact

Prénom : Clément

Nom : Gesippe

Téléphone : 06 81 19 12 14

Email : clement@grainedortie.com

Site : http://www.grainedortie.com/

4 musiques en écoute libre

3 médias

Scènes-locales vous conseille :

Votre annonce sur scènes-locales