D’où vient le nom du groupe ?

C’est mon nom de famille.

Depuis combien de temps écumez vous les scènes, combien de concerts ?

Avec ce trio en rock poetik depuis novembre 2011.

Votre projet artistique , compos, reprises , votre style, vos aspirations ?

« Est-ce qu’une musicienne de talent fait forcément une bonne interprète ? Pas nécessairement. Mais avec Caroline Tudyka, on a la chance de voir conjuguer une voix profonde et contrastée, une composition qui oscille entre rock et chanson poétique et enfin une interprétation passionnée. Une artiste complète qui s’investit dans les nombreux domaines de la création. Et cela s’entend, se voit, se ressent.Dans ses chansons, elle passe de l’allemand, sa langue maternelle, à l’anglais et au français avec une facilité assez peu commune. Et Tudyka, accompagnée de Fabien Mornet à la guitare et de John Shamir aux percussions-batterie, nous embarque dans son univers avec une joie communicative, une belle sensibilité et un plaisir de partager indéfectible. »

C’est comment la scène locale sur votre département ? vous en sortez parfois ?

On a joué au Kibele, l’Entrepôt la Villette, La passerelle2, L’albatros (Montreuil, au Théâtre national de Tunis, la péniche Antipode pour en citer quelques uns et on fait des concerts à domicile aussi 🙂 et bientôt sur le bateau: le Barboteur. Tout ça à Paris et banlieue 🙂

Des projets ?

– la sortie de l’album Shine Bright en septembre 2018 avec Dooweet Agency – la preparation du deuxième album – la recherche des salles et des festivals – écriture, composition – faire des clips.

Une dédicace à scenes-locales.com ?

Merci de m’avoir écrit et de m’avoir invité.

Pour découvrir Tudyka : https://www.scenes-locales.com/artist/tudyka